LE NEW IT PASSE À LA VITESSE SUPÉRIEURE
Dans un contexte de transformation digitale de l’économie, les DSI doivent résoudre une équation complexe dont les variables sont :

La maîtrise des coûts : 2/3 des budgets des DSI sont stables ou en baisse depuis 2013 pour dégager des marges de manœuvre afin de financer des projets innovants,

Les demandes Business,

L’innovation IT,

La (cyber)sécurité (les cyberattaques ne cessent de croitre malgré la hausse des dépenses en matière de sécurité),

L’impact de ces transformations sur les organisations et la nécessité de replacer les clients au centre de tous les processus métiers de l’entreprise…

Le marché du NEW IT mondial reste dynamique et porteur malgré une nette baisse du marché des terminaux numériques et informatiques (pc, téléphones, tablettes, imprimantes…). Les offres en terme d’infrastructure continuent à tirer le business avec une croissance attendue autour de 3 % par an (grâce aux logiciels, aux services IT, aux datacenters et au fort développement du Cloud qui nécessite des capacités de stockages à très haute performance).

En synthèse, ce secteur d’activité subit :

Une contraction et une baisse des offres de conseil traditionnelles (intégration et services applicatifs type développement de systèmes…) dont les offres subissent une pression sur les marges,

Une émergence des offres sur le numérique (la première vague appelée « IMACS », Interactive-Mobility-Analytics-Cloud-Security) dont les marges sont plus élevées. Les secteurs des télécoms, des médias et de la banque sont les plus ouverts à la révolution du numérique. Tous les secteurs d’activité sont concernés…

ACCENTURE MONDE PREND SA PART DU DIGI “TOLL” (1)

Accenture Digital a été créée pour aider nos clients à construire et exécuter leur stratégie et transformation vers le numérique.

Cette transformation en profondeur impacte généralement toute l’entreprise, de l’infrastructure à l’organisation y compris jusqu’au parcours et à l’expérience client qui doivent être revus et repensés eu égard aux ambitions et possibilités offertes par les technologies d’aujourd’hui comme par exemple le Big Data (analyse de données volumineuses, structurées ou non) dont la croissance devrait être multipliée par 4 en 4 ans, le Cloud, et les technologies de demain : l’intelligence artificielle, les robots…

De plus, face aux problématiques de sécurité, de connectivité et de monétisation liées à l’explosion des données générées par la multiplication des objets connectés, Accenture a souhaité développer la partie cyber sécurité pour crédibiliser son offre Digitale face :

A la multiplication et à la sophistication croissante des attaques,

Aux exigences règlementaires quant au respect de la vie privée.

Accenture, leader mondial sur le Digital avec près de 40 % de son activité réalisée sur ces offres, devant IBM et Cognizant, s’est lancé dans des opérations d’acquisitions mondiales, notamment en France  (Arismore, Octo Technology, Boomerang Pharmaceutical, Schlumerger Business Consulting).

Entre 2015 et 2017, plus du tiers des rachats du Groupe Accenture au niveau mondial a porté sur le marketing Digital pour renforcer ses activités IT et ouvrir de nouvelles opportunités chez nos clients. Les cabinets de conseils concurrents ne sont pas en reste puisque Deloitte a racheté Heat, Ubermind ou encore Banyan Branch, tandis que PwC a acquis BGT, Ant’s Eye View et Optimal Experience… Enfin, notons que les grands du marketing Digital se rapprochent eux de l’IT, comme Publicis qui a racheté Sapient.

LA FRANCE RESTE DANS LE CREUX DE LA VAGUE…
Le Digital, en pleine ascension, porte dorénavant l’essentiel de la croissance des activités de conseil d’Accenture depuis FY15. Et contrairement aux années passées, Consulting a fortement progressé et représente plus de la moitié des prises de commandes en FY16 (54%), laissant présager une solide croissance de ces activités.

Cependant si en 2015, avec 6,2%, Accenture présente une des croissances les plus élevées des prestataires IT sur le marché français, il n’est que troisième national dans le domaine du Digital (derrière IBM et Capgemini), en dessous de l’objectif mondial et de l’ambition de performance du groupe.

LE MONT 20-20 SERA DIGITAL ou DIGIT«AILLE» (2) ?

La stratégie 2020 pour la France prévoit une forte croissance dans le domaine du Digital.

En 2016, la croissance a été soutenue mais Accenture ralentit légèrement par rapport au marché (x2 vs x3 sur la période précédente), la croissance est de l’ordre de 6 % en moyenne par an. L’ensemble des secteurs est attendu en progression, bien que 60 % de la croissance soient issus de FS et Product (qui continueront à porter cette croissance d’ici 2020).

Sur FY17, Accenture prévoit une accélération de la croissance sur les 4 trimestres (de +0% en Q1 à +9,1% en Q4).

> Une sensible progression du taux de profitabilité opérationnelle (Operating Income) qui passerait de 10,6 % à 14 %, tirée par l’accentuation du positionnement stratégique sur des offres à valeur ajoutée.

Accenture France a pour ambition d’augmenter en 2020 le nombre de clients Diamond, de développer l’offre Digitale du New, mais aussi de poursuivre l’industrialisation des Operations et recourir à l’offshore pour répondre à la concurrence par les prix, ce qui passera à terme par l’automatisation de certaines activités IT…

LE NEW NEW : LA PETITE MUSIQUE DES EMPLOIS QUI SE SAUVENT…
En France, cette croissance se fera paradoxalement à effectifs on-shore constants, malgré les acquisitions et les embauches. De plus, le Digital prenant progressivement le pas sur l’IT traditionnel, les compétences suivront la même tendance et la question de la reconversion des salariés actuellement dans l’ « Old » vers le « New » se pose dès aujourd’hui.

En outre, l’automatisation qui vient déjà avec la seconde vague du Digital (le New New cher à Christian Nibourel) fait peser la même menace sur les emplois dans l’IT que dans les banques, les assurances ou les back-offices des grands groupes.

Elle risque fort d’emporter avec elle une partie des emplois IT, que ce soit dans les centres de delivery industrialisés où par exemple les tests seront de plus en plus automatisés, mais aussi dans les centres offshore où des processus robotisés alliés à de l’intelligence artificielle (RPA : Robotic Process Automation) pourront efficacement remplacer l’être humain dans des emplois IT les moins qualifiés. Alors même que les effectifs d’Accenture continuent d’augmenter fortement dans le GDN (Global Delivery Network dont fait partie Accenture ATS) qui regroupe les services standardisés et par définition à risque.

Autant de menaces sur l’emploi local…

(Source : rapport Sextant – Comité de Groupe du 10/2/2017)
(1) coût du passage au digital pour Accenture lié à la nécessité de recourir à la croissance externe pour gagner en crédibilité et des parts de marché dans le domaine du digital

(2) coût humain lié au déploiement et au développement des offres digital et notamment à l’automatisation sur l’emploi

INSCRIS-TOI A NOTRE BLOG CFDT

Tu n’es à ce jour peut-être pas encore connecté(e) à notre blog CFDT… Il n’est pas trop tard 🙂

N’hésite pas à cliquer sur le bouton ci-contre pour recevoir en temps réel des informations flash rapides à lire. Tu trouveras ci-dessous les derniers articles mis en ligne.

Danone lance son congé parental mondial

Danone a annoncé, le 7 mars, le lancement d’une politique parentale couvrant ses 100 000 salariés dans le monde, un dispositif qui prévoit un congé parental rémunéré de 18 semaines pour « le parent biologique dédié au soin de l’enfant » et de 14 semaines dans le cadre d’une adoption, indique l’hebdomadaire Entreprise & Carrières (nº 1328 du 14… Read More

Maternité : aucune mesure préparatoire à un licenciement durant le congé !

L’article L. 1225-4 du Code du travail prévoit une protection spéciale de la salariée contre le licenciement qui couvre toute la grossesse, la durée du congé de maternité et même au-delà du retour du congé de maternité. La protection est alors « absolue » ou « relative », elle varie selon la situation de la salariée… Read More

#Flash Comité de groupe : le turn-over Accenture Groupe devrait approcher les 18% cette année

Le comité de groupe doit rendre un avis aujourd’hui sur les orientations stratégiques d’Accenture. Sextant qui nous accompagne dans nos travaux a calculé un taux de turn-over de 18% pour 2017… Read More

Une question, une réaction, un témoignage ?  Contacte-nous !

Sois assuré(e) que nos échanges resteront anonymes.